Résultat du deuxième tour du concours MIF 2010

5 lauréats ont été choisis parmi les 20 finalistes sélectionnés pour le Forum des Innovations Financières pour le Développement. 8 experts dans le domaine de l’innovation financière et du développement, aussi bien internes aux trois institutions organisatrices du concours (l’Agence Française de Développement, The Bill & Melinda Gates Foundation et la Banque mondiale) qu’externes à celles-ci, ont récompensé les 5 projets les plus prometteurs.

Les 5 projets lauréats



WINNER A - Garanties financières pour les PED

Results for Development Institute (R4D),
Corporación Andina de Fomento (CAF)
www.resultsfordevelopment.org

Country of implementation: 100+ Developing World Nations
Affinity MacroFinance (AM) vise à financer des projets dans les secteurs de la santé, de l’éducation, des PME, des micro-prêts, de l’assurance, des infrastructures en proposant des garanties cotées AAA aux investisseurs obligataires à travers 80 marchés de capitaux des pays émergents. Ce projet sera aussi mis en œuvre dans les pays plus pauvres ne disposant pas More
d’un marché obligataire local, en structurant des financements internationaux garantis. Détenu par une communauté d’institutions de financement du développement, de fondations et d’organismes de développement locaux, AM aura accès à près d’un milliard de $ provenant des fonds de pension des pays émergents et proposera des modes de financement à long terme, à faible prix et taux fixe, exprimés en devise locale, pour des projets de développement. L’objectif est d’aider les pays émergents à devenir plus autonomes pour le financement de leur développement.

WINNER B - L'@ peu prêt, le réflexe solidaire

Babyloan
www.babyloan.org

Bénin, Cambodge, Équateur, Nicaragua, Philippines, Tadjikistan, Togo, Vietnam
Babyloan.org, la plateforme française de prêts en ligne, propose de développer une « tirelire » électronique (l’@ Peu Prêt) à partir des transactions commerciales réalisées sur Internet. Les clients du site peuvent, s’ils le souhaitent, arrondir leurs paiements en ligne et prêter le reliquat More
aux micro-entrepreneurs de leur choix dans des pays en voie de développement. Ils utilisent pour ce faire Babyloan.org, un site internet permettant d’octroyer des microcrédits. Une fois que son prêt lui a été remboursé, le bailleur de fonds pourra choisir de réinvestir son argent dans un autre projet ou bien de le récupérer. L’@ Peu Prêt est une façon originale de consommer de manière responsable et d’aider les populations pauvres en toute simplicité grâce au microcrédit.

WINNER D - EcoTRA : compte séquestre pour écologements

International Institute for Energy Conservation (IIEC)Globalement pour tous les noms d’organisations
www.iiec.org

Inde
L’objectif d’EcoTRA est de financer la réhabilitation énergétique de bâtiments résidentiels existants. EcoTRA propose de créer des comptes séquestres visant à financer des interventions en faveur du climat pour les sociétés coopératives de logement. Ce système de comptes séquestres permettra de réduire More
le risque de prêt, permettra aux banques d’accéder à de nombreux clients nouveaux et aux sociétés coopératives de logement de se procurer plus facilement les fonds dont elles ont besoin, tout en leur permettant de réduire leur facture énergétique ; les prestataires de services permettant d’économiser l’énergie verront leur chiffre d’affaires augmenter et la mise en œuvre à grande échelle de ce projet conduira à une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ce modèle sera testé à Thane, une ville de 1,2 millions d’habitants située dans la zone métropolitaine de Bombay.

WINNER Q - Téléphonie mobile, solutions pour la microfinance

Grameen Foundation
www.grameenfoundation.org

Kenya
Les nouvelles technologies offrent aux institutions de microfinance (IMF) de puissants outils leur permettant de fournir plus efficacement des services financiers aux populations pauvres. En partenariat avec KEEF, IMF kényane de taille moyenne, la Grameen Foundation cherche à intégrer des systèmes et des processus technologiques nouveaux pour More
mettre sur pied un modèle permettant aux IMF d’exploiter le plus efficacement possible ceux-ci dans le cadre de leurs opérations, de réduire leurs coûts et d’élargir leur clientèle et leur gamme de produits. Cette solution se compose de trois éléments: un système de gestion de portefeuille de microfinance; une solution intégrée de services financiers par téléphone et une optimisation des processus opérationnels visant à tirer le meilleur parti de ces solutions technologiques.

WINNER T - Titres climat pour la réduction du risque des agriculteurs

International Food Policy Research Institute
Nyala Insurance S.C.
www.ifpri.org

Ethiopie
Le développement de produits d’assurance climatiques simples et transparents constitue un élément clé dans le développement des marchés de la micro assurance. Les assurances paramétriques, fondées sur un indice météo ont créé de nouvelles opportunités ; on constate toutefois que la demande réelle pour ce type de produits a été limitée jusqu’àMore
présent. L’innovation dans ce projet-ci consiste à s’éloigner du modèle d’assurance basé sur un indice unique pour employer plutôt un système composé de plusieurs actifs « climat » simples et à rémunération fixe. Ces titres présentent trois principaux avantages (simplicité, souplesse et inclusion) et visent à accroître l’adhésion aux produits d’assurance climatique. L’émission de ces titres en Éthiopie a la capacité d’améliorer le bien-être de millions d’agriculteurs tributaires du niveau des précipitations.

Les 15 autres projets finalistes



C - Prêt communautaire pour préserver l’environnement

Advanced Conservation Strategies & Yayasan Pulau Banyak & Australia's CSIRO
www.advancedconservation.org

Indonésie
Les actifs les plus précieux des communautés rurales pauvres sont souvent leurs ressources environnementales. Il existe pourtant un écart considérable entre leur valeur de conservation et leur valeur d’extraction.More
Le « prêt hypothécaire environnemental » vise à combler cet écart en alliant des approches innovantes de microfinance à des structures incitatives qui encouragent une gestion environnementale. Ceci est réalisé en reliant explicitement un programme de prêts pour l’amélioration des moyens de subsistance à la qualité d’un bien environnemental, créant une incitation durable à sa préservation. Impliquant des partenaires locaux, le projet fournira ainsi à sept communautés de pêcheurs indonésiennes un accès à un fonds de développement économique pour les aider à adopter des pratiques de pêches plus durables tout en incitant la création et la gestion d’un réseau de réserves marines locales.

E - Projets « carbone » pour les populations pauvres

Nexus, GERES
www.geres.eu
www.nexus-c4d.org

Asie du Sud-Est
Le projet « Carbon For Development » réunit des porteurs de projets visant les populations pauvres, tirant parti du marché carbone pour lutter contre le changement climatique et réduire durablement la pauvreté. More
Les technologies propres à faible coût, qui répondent à ce double défi, manquent de mécanismes de financement pour se développer à grande échelle. Les pratiques actuelles du marché de carbone ne sont pas adaptées aux projets sociaux (résultats et partage des risques peu satisfaisants, coûts de transaction élevés). Nexus est une réponse des professionnels du développement à ces difficultés. Coopérative à but non lucratif, Nexus offre une approche verticalement intégrée à la finance carbone, fondée sur trois éléments : un accès à un financement abordable à long terme, un effet de levier à partir des financements classiques en réduisant les coûts et les risques, une structuration des ventes sur les bases du commerce équitable.

F - La tonne de carbone contre la pauvreté rurale

The Wildlife Conservation Society (WCS)
and EcoTrust Uganda
www.wcs.org

Ouganda
La réduction de la pauvreté nécessite une gestion et une préservation efficaces des écosystèmes qui apportent nourriture, eau et d’autres biens et services aux populations. La WCS et l’Ecotrust d’Ouganda proposent de créer conjointement More
une banque carbone qui achètera du carbone auprès des petits exploitants sylvicoles dont la production est destinée à l’alimentation, au fourrage et au bois de chauffage. Cette banque effectuera des paiements d’acomptes partiels et vendra le total du carbone séquestré sur le marché volontaire pour générer des revenus durables, se recapitaliser et élargir le nombre d’exploitants participants. Elle offrira également un modèle facile à reproduire à diverses échelles, permettant d’améliorer les moyens de subsistance et les services rendus par les écosystèmes via la participation de petits exploitants aux marchés du carbone.

G - Financer des résultats de développement

UC Development Services
www.yousee.in

Inde
UC introduit une approche de paiement ex-post et basée sur les résultats pour le financement de projets dans l’éducation, la santé, l’énergie et les services environnementaux destinés aux populations pauvres. Ils financent les projets avec leurs propres ressources. Leurs résultats, tangibles et mesurés, sont alors More
proposés sous forme de « certificats clé-en-main » aux bailleurs de fonds qui peuvent les « acheter ». Financer le développement prend ainsi la forme de l’achat d’un projet - ou d’une phase d’un projet - achevés. Le financement serait donc fondé sur les résultats réels du projet plutôt que sur les résultats escomptés. En réduisant les risques, ce modèle de financement ex-post vise à attirer un plus grand nombre de particuliers, de donateurs et financiers institutionnels et à développer et améliorer le marché du financement philanthropique et du financement du développement.

H - Insurance &
Mobile Phones
to face Climate Risks

PlaNet Guarantee & Mercy Corps
www.planetguarantee.org

Country of implementation: Sri Lanka
In Sri Lanka climate change has a large impact on its 3 million subsistence farmers. Crop failure risk is important, and farmers have no access to formal risk management or even weather data. Thus project proposes to develop weather index-based crop insurance to provide paddy farmers with a More
protection against crop losses and access to credit thanks to mobile banking. The project would find a new way of managing small farmer risks, increase risk and insurance awareness insurance among the population, and strengthening the impact through a combined early-warning system.

I - Lao’s offshore
debut with revenue
backed bond

Asian Development Bank and Clifford Chance
(Thailand) Ltd.
www.adb.org

Country of implementation: Lao PDR and Thailand
This cross-border bond project aims to facilitate Lao PDR's debut in offshore market in order to access an alternative funding source, by issuing Thai Baht denominated asset-backed securities in Thailand. The bond will be secured More
by the future royalty fee receivables which will be earned based on the electricity produced by existing hydropower dams in Lao PDR that sell electricity to Thailand. If structured properly, Lao PDR can benefit from attractive terms which are incomparable to those of traditional commercial borrowing. The bond proceeds will be utilized to finance infrastructure projects to achieve Lao PDR's economic development and poverty reduction.

J - Relier les PME au service bancaire électronique

Coalition of Socially Responsible SMEs in Asia
(CSRSME Asia) Banco De Oro (BDO)
Shared Vision Cooperative (SVC)
www.aa4se.com

Philippines
Ce projet propose la création d’une facilité bancaire de solidarité (Bayanihan), un dispositif spécialement conçu au sein de la Banco de Oro, la plus grande banque universelle des Philippines. Cette facilité favorisera l’intermédiation financière pour les clients membres venant des PME grâce à l’introduction More
d’une carte de paiement appelée la « BaCC » (Banco de Oro Cash Card). La BaCC est une carte de débit reliée au système bancaire en ligne de la société, aux guichets automatiques, aux téléphones portables et à certains points de ventes. La BaCC offrira aux micro-entrepreneurs et aux foyers à faibles revenus la possibilité de mutualiser leur épargne pour l’investir dans les projets de certaines PME et de contribuer ainsi à la création d’emplois et à une hausse des revenus des ménages.

K - Epargner sur un coup de tête

Center for Innovative Financial Design
www.ifmr.ac.in/cifd

Inde
Des études récentes sur la manière dont les pauvres gèrent leurs ressources financières attestent de leurs difficultés à épargner des sommes importantes sur longue période. L’épargne exige une discipline : il faut se priver d’une gratification immédiate au profit d’une consommation à venir. More
Le développement de cette discipline requiert un changement de comportement. Les déterminants du changement de comportement restent relativement inconnus. Le projet propose d’offrir un accès à des produits d’épargne tenant compte des comportements des pauvres, en mettant ces comportements au service de l’épargne au lieu de la consommation. Le concept de la carte d’épargne vise à amener le consommateur à épargner sur un coup de tête.

L - Authentification par téléphone mobile des transferts

Ekgaon Technologies and Nirdhan Utthan Bank
www.ekgaon.com

Népal, Inde
Ekgaon Technologies et Nirdhan Utthan Bank développent actuellement un système d’authentification par téléphonie mobile pour faciliter les transferts financiers de faibles montants effectués par les migrants des couloirs Sud-Sud. Ces transferts sont placés dans des véhicules d’investissement et permettent de mieux lisser les flux de revenus, qui, autrement, seraient More
imprévisibles. L’utilisation de la téléphonie mobile pour les transferts permet aux prestataires de services d’atteindre de nouveaux clients dans des zones où les marges d’exploitation sont faibles et apporte une plus grande sécurité que les transferts en numéraire. Les services de transferts basés sur la téléphonie mobile pourraient changer le paysage des modes de transferts et permettre à un nouveau segment de salariés d’accéder à des services financiers formels.

M - Microassurance adaptée aux zones rurales marginalisées

Réseau solidaire de microassurances rurales (Redsol) & Acting for Life
Mexique
RedSol propose des produits de micro assurance accessibles et adaptés aux besoins des familles rurales pauvres. L’objectif est de réduire leur vulnérabilité. RedSol a créé un modèle innovant qui mobilise du capital et du savoir-faire d’une grosse société privée d’assurance et qui distribue les produits au travers d’un vaste réseau d’organisations rurales proches desMore
bénéficiaires. Plus de 97 000 polices de micro assurances-décès ont été souscrites depuis fin 2005. Notre défi est de transformer le succès de cette expérimentation en une entreprise sociale grandeur nature, viable, qui développe de nouveaux produits et des programmes d’éducation financière.

N - Protection contre les catastrophes naturelles

Caribbean Risk Managers Ltd. (CaribRM) and Development Bank of Jamaica (DBJ)
www.caribrm.com

Jamaïque
L’idée est ici d’utiliser l’outil d’assurance paramétrique, récemment développé, pour résoudre le problème de la stabilité des portefeuilles de crédit. Cette proposition vise à développer un produit paramétrique (indiciel) qui transférera aux marchés internationaux une part importante du risqueMore
catastrophe du portefeuille de prêts agricoles de la Banque de développement de la Jamaïque (DBJ). L’utilisation de l’assurance pour lisser la volatilité des taux de défaut lié à des événements catastrophiques, permettra à la DBJ de mettre en œuvre des flux de financement plus stables et d’accroître son portefeuille de prêts, tout en attirant des investissements supplémentaires d’acteurs extérieurs. Cette initiative pourrait améliorer les conditions nécessaires au développement durable de la micro-finance et est potentiellement réplicable à l’échelle régionale et globale.

O - Financer les énergies renouvelables par anticipation

SNV
www.snvworld.org

Népal
Le projet Pay it Forward associe la finance carbone à la microfinance afin d’accélérer l’accès à des technologies d’énergie renouvelables au Népal. Il permet de garantir de nouveaux prêts destinés à financer les énergies renouvelables en utilisant comme collatéral les fonds qui résulteront des échanges sur le marché carbone. More
Cette initiative permet de réunir de nombreux acteurs (multilatéraux, banques commerciales, courtiers en carbone, institutions de microfinance) qui partagent les risques et les rendements et ainsi de stimuler l’offre de crédit locale. Le processus étant indéfiniment renouvelable, les revenus provenant de la vente de carbone par le programme Pay it Forward seront remis en jeu pour financer de prochains prêts consacrés aux technologies d’énergies renouvelables, entretenant ainsi la liquidité du système et garantissant sa durabilité.

P - POF, un produit financier innovant pour les microentreprises et PME

Crimson Capital Corp.
www.crimsoncapital.org

Bolivie
Crimson Capital souhaite travailler aux côtés d’une institution financière soigneusement sélectionnée, pour développer et commercialiser en Bolivie un produit financier innovant baptisé le «Purchase Order Finance » ou « POF » ; il s’agit d’un crédit de « financement sur bon de commande » - More
conçu pour apporter des fonds de roulement critiques aux filières de produits 'bio'. Le « POF » prend en compte tous les acteurs de la filière plutôt que la seule entreprise individuelle, à savoir : les fournisseurs d’intrants et de matériel, les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les négociants, les grossistes, les détaillants et le client final. Cette approche capitalise sur les relations existant déjà entre ces acteurs pour permettre de garantir les prêts sans avoir recours à un collatéral explicite.

R - Capital amorçage: joint ventures de petits producteurs

McCall MacBain Foundation
www.supportliberia.com

Libéria.
Le programme Outgrowers to Shareholders (OtS) cherche à lutter contre la pauvreté et le chômage chronique en accélérant la reconstruction de l’industrie nationale du caoutchouc au Liberia. La microfinance a en grande partie laissé de côté les activités agricoles et notamment les agriculteurs vivant de la culture arbustive, lesquels ne disposent d’aucun accès à des capitaux adéquats.More
OtS combine plusieurs instruments financiers existant pour lancer une nouvelle formule particulièrement innovante permettant aux agriculteurs de petites exploitations décentralisées d’obtenir des capitaux d’investissement à long terme. En s’associant à OtS dans le cadre de partenariats d’entreprises, les agriculteurs de petites exploitations bénéficieront des avantages généralement réservés aux plantations de plus grande taille pour jouer un rôle important dans le développement du Liberia

S - TAMADERA: épargne et micro assurance pour le futur

Allianz Life Insurance Indonesia, MBK Ventura and The SMERU Research Institute
www.allianz.com

Indonésie
Allianz Insurance Indonesia développe actuellement un produit combinant micro-épargne et assurance en collaboration avec plusieurs institutions de microfinance intervenant au niveau local. Le produit final offrira aux familles indonésiennes à faibles revenus un accès à deux nouveaux services financiers : une épargne et une assurance formelles.More
75% de la population ciblée par ce produit vit en dessous du seuil de pauvreté local. Il se compose d’un plan d’épargne sur 5 ans destiné à financer l’éducation des enfants, assorti de cotisations hebdomadaires autour de 1 dollar américain, d’une garantie du capital, et d’une couverture d’assurance vie. L’octroi d’une subvention supplémentaire permettrait d’étendre considérablement l’envergure de ce projet pour proposer également des prestations d’assurance maladie, un traitement des données innovant fondé sur leur saisie électronique ainsi que des études d’impact.

1
Exemple de projet
Atténuer la volatilité
et améliorer
l’efficacité des finances
du secteur public
La gestion des risques affectant les efforts de développement Les pays en développement font face à de réels risques d’imprévisibilité des flux de capitaux, qui peuvent affecter la planification budgétaire à long terme et les investissements. Des chocs de prix sur les matières premières ou des catastrophes naturelles peuvent soudainement épuiser la principale source de revenus d’un gouvernement au moment même où les citoyens ont le plus besoin d’aide. L’aide au développement peut fluctuer d’une année sur l’autre ou ne pas être assez flexible pour s’adapter à des besoins changeants. Les gouvernements n’ont souvent que peu de marge de manœuvre pour lutter contre la volatilité des flux financiers au niveau national. Lire la suite
A titre d’illustration, les pays des Caraïbes ont élaboré un mécanisme régional d’assurance des risques de catastrophes. Le Malawi a mobilisé des instruments dérivés de « finance climat » pour aider à gérer les effets du climat sur la production agricole et la sécurité alimentaire. Ces instruments dérivés offrent aux agriculteurs une assurance contre les risques de sécheresse. Plusieurs pays -pour la plupart des pays à revenus intermédiaires-, ont piloté des programmes innovants visant à gérer les chocs macroéconomiques. Ceux-ci incluent l’utilisation d’obligations indexées sur le PIB, sur le prix de matières premières ou sur l’inflation; des prêts contracycliques dont les conditions (échéance, différés de remboursement ou taux d’intérêt) sont ajustables en cas de chocs sur les exportations ; des obligations en monnaie locale; ou des swaps de devises. Le Mexique et la Colombie, pour ne citer que deux exemples, ont eu recours à des stratégies comme la gestion actif-passif, la couverture du prix des matières premières, les financements en monnaie locale et les financements conditionnels pour tempérer les effets de la crise financière actuelle.

Le MIF 2010 appelle à des propositions de projet qui permettraient aux gouvernements ou aux entités publiques de se couvrir contre des risques spécifiques et contre la volatilité des marchés, par l’utilisation d’instruments financiers innovants, comme par exemple des instruments spécifiques de dette, de garantie, d’assurance ou de contrats à terme.

Objectif

Les propositions de projets dans ce domaine pourraient porter sur l’utilisation de mécanismes de financement innovants améliorant les incitations des entités publiques à atteindre des résultats de développement, en particulier pour les programmes destinés aux pauvres.

2
Exemple de projet
Encourager
les investissements
des entreprises
et pour les entreprises
et le secteur privé
Les investissements du secteur privé jouent un rôle important dans les économies en développement, en fournissant des biens et services essentiels et en stimulant la croissance. Cependant, les entreprises opérant dans les pays en développement doivent souvent faire face à des obstacles majeurs pour financer leurs activités. Ce constat concerne différentes catégories d’acteurs : les petites et moyennes entreprises (PME), le grandes entreprises, le secteur de l’entreprenariat social et les entreprises à but non-lucratif, les organisations communautaires et ONG locales. Les entreprises du nord sont souvent peu incitées à investir dans des produits dont la demande est limitée aux pays en développement - par exemple, les vaccins contre les maladies Lire la suite
Des instruments financiers « sur mesure » peuvent inciter à la production de résultats de développement par le secteur privé, par exemple par le biais de fonds de capital (fonds « equity ») adaptés, de mécanismes d’assurance ou de garantie.

Le récent projet pilote de garantie de marché AMC (Advanced Market Mechanism) pour les maladies à pneumocoques constitue un exemple de mécanisme répondant à ce type de défis à un niveau global. Son objectif est de traiter une défaillance de marché : la réticence de l’industrie pharmaceutique à développer et à produire des vaccins contre des maladies qui touchent principalement les populations des pays pauvres. Le mécanisme AMC a été spécifiquement conçu pour accélérer la création d’un marché viable : les entreprises pharmaceutiques reçoivent un engagement financier à subventionner les achats futurs de vaccins nécessaires aux pays pauvres. Il est financé par des subventions à long terme par des donateurs, dont la mobilisation fait l’objet d’une garantie de la BIRD. Il ne concerne que des vaccins répondant aux besoins des pays en développement et est un mécanisme explicitement approprié par ces derniers.

Autre exemple : le récent Africa Health Fund (Fonds pour la Santé en Afrique), mis en place grâce à des dons d’institutions philanthropiques ou des agences d’aide. Ce fond offre de nouvelles sources de capitaux à des PME du domaine de la santé visant les populations pauvres d’Afrique Sub-Saharienne. La rémunération des gestionnaires du fonds est indexée sur un double critère : le rendement financier du fonds et des critères de performance des entreprises bénéficiant des financements en matière d’atteinte des populations pauvres.

Objectif

Les propositions sur ce thème pourraient porter sur des instruments financiers incitant les entreprises à fournir des biens et des services aux populations pauvres et sécurisant les acteurs privés qui investissent dans des environnements politiques risqués, par exemple via l'utilisation de garanties.

3
Exemple de projet
Améliorer
les conditions de vie
des ménages
les plus pauvres
Des revenus imprévisibles et irréguliers, combinés à de faibles filets de sécurité permettant de faire face aux aléas, font partie des difficultés auxquelles sont soumis les ménages pauvres. De nombreux ménages peinent ainsi à disposer de liquidités suffisantes pour pourvoir à leurs besoins les plus importants, qu’il s’agisse de besoins quotidiens tels que la nourriture et le logement, de dépenses pour l’éducation des enfants, de besoins d’investissements dans des activités productives, ou encore pour gérer le quotidien en cas de maladie ou après une catastrophe naturelle. L’Organisation Mondiale de la Santé estime qu’au niveau mondial des problèmes de santé Lire la suite
la Santé estime qu’au niveau mondial des problèmes de santé entraînent jusqu’à 5 % des familles dans la pauvreté chaque année. Améliorer la prévisibilité des revenus et la capacité des ménages à gérer leurs ressources financières, atténuer les risques liés aux dépenses imprévues, peuvent aider à réduire la volatilité des flux de trésorerie des ménages. Cette dimension est tout aussi critique pour les ménages, et les entreprises que pour le secteur public.

Ces dernières années, l’essor de la microfinance et l’émergence de la microassurance ont permis de mieux protéger les ménages les plus pauvres des chocs de revenus et d’améliorer leur accès au financement. Des initiatives ont été mises en place pour faciliter les flux et réduire le coût des transferts financiers, y compris des transferts des migrants.

Objectif

Les propositions de projets dans ce domaine pourraient viser la mise à disposition de produits financiers de qualité, peu onéreux et accessibles, afin d’aider les ménages ou les activités économiques familiales du secteur agricole et informel à faire face à une baisse soudaine des revenus suite à une chute de prix, un décès, un accident, une sécheresse, une inondation, ou tout autre évènement imprévu. Il pourrait donc s’agir, en pratique, de mécanismes financiers visant à diminuer les risques encourus par les ménages ou les individus situés à la « base de la pyramide. »

 


Remarques importantes

– Les exemples ci-dessus ne doivent pas être considérés comme définissant ou limitant le champ des soumissions possibles pour le concours. Ils ne sont donnés qu’à titre indicatif.

– Les catégories ci-dessus sont volontairement organisées autour de problèmes que les propositions
doivent chercher à résoudre. Elles ne définissent en rien les acteurs qui doivent être impliqués dans le projet. Par exemple, les solutions applicables aux problèmes du secteur public correspondant au thème (1) peuvent très bien concerner des acteurs du secteur privé (tels que des banques ou des compagnies d’assurance
développant de nouveaux produits), de même que les efforts pour encourager les investissements privés classés sous le thème (2) peuvent être mis en œuvre par des entités de secteur public (les gouvernements peuvent par exemple apporter des garanties d’investissement.)